Menu
Quitter

Ooops ! Tu n'es pas connecté.


Retour ×
3 3
3 3

Mise à jour le 21/07/2017

Le Sefer Hamitzvot - Livre de commandements - écrit par Rabbi Moché Ben Maïmone (Rambam), aujourd'hui l'étude porte sur la section n° 273.

N'oubliez-pas de dédier votre étude aux personnes malades où à la mémoire de nos disparus.

Outils

Aide en ligne

Cette page permet d'afficher les commandements positifs et négatifs tirés du Sefer Hamitzvot dit leRambam.

Depuis le 28 avril 1984, soit 13 508 jours, nous avons l'habitude, comme nous la demandé le Rabbi, de lire chaque jour selon un découpage présis ces commandements.

26 : Permet d'aller directement à la section d'étude.
: Permet d'afficher cette aide en ligne.
: Permet d'afficher la licence et les droits d'usage accordé à l'utilisateur de Lilmod & Lelamed.
: Permet d'ajouter un marque page.
: Permet de sauvegarder les marques pages et les options.

120 Indique le numéro du commandement positifs.

360 Indique le numéro du commandement negatifs.

Fermer ×
Sefer Hamtizvot - LeRambam

Lilmod & Lelamed remercie toutes les personnes qui ont participées à la conception de cette application.

Les contenus sont libres de droit sous couvert de respecter le droit d'usage déclaré par l'auteur.

Note : L'édition numérisée du sefer Hamitzvot est l'oeuvre de la fondation Sefaria. Le texte est basée sur une oeuvre de 1883 (DP). La version française est tirée de l'édition de Mme Anne-Marie GELLER (1987) pour le compte du Beit Loubavitch.

Licence générale
Lilmod & Lelamed :
Version : 1.5.5, 13 mai 2020
CreativeCommon 4.0 (BY-NC-SA)


Références & Sources

Hebreu :
Sefer HaMitzvot, Warsaw 1883
Domain Public, CreativeCommon 3.0 (BY-NC-SA), (2016-02-18),

Correction/relecture : Eliaou Ben David HADJADJ,
Mise à jour : 2016-07-03 CEST 18:41:00

Traduction :
Beth Loubavitch
Autorisation de diffusion, Rav levi Itshak Azimov, (2016-07-03),

Correction/relecture : Eliaou Ben David HADJADJ,
Mise à jour : 2016-08-08 CEST 21:15:13

Fermer ×

Sefer Hamtizvot Sefer Hamtizvot - Le Rambam - 273 273


245
C'est le commandement qui nous a été enjoint en ce qui concerne la loi de l'achat et de la vente : c'est-à-dire de quelle manière se pratiquent une acquisition et une vente entre les vendeurs et les acheteurs. Ce procédé nous est enseigné par le verset : Si donc tu fais une vente à ton prochain [ou si tu acquiers de sa main quelque chose] , que nos Maîtres interprètent ainsi : Si tu acquiers de sa main quelque chose, c'est-à-dire en le déplaçant .

Il s'est déjà avéré que, selon la Torah, une marchandise s'acquiert par le versement du prix d'achat ; quant au déplacement, dans le cas de biens mobiliers, il ne constitue qu'une disposition ordonnée par nos Maîtres, de même que la faculté [pour le vendeur] de pouvoir transmettre [l'objet à l'acheteur] ou de le faire soulever [autres modes d'acquisition prévus par les Sages].
Nos Maîtres expliquent ainsi ce problème : De même que le déplacement a été institué [comme mode d'acquisition] pour les acheteurs, de même en est-il du déplacement pour les gardiens .

Tu comprends ainsi que les conditions d'acquisition par déplacement d'une marchandise lors d'une vente ont été instituées par nos Maîtres, comme cela est expliqué à son endroit; en ce qui concerne les autres modes d'acquisition de terres et autres choses semblables, c'est-à-dire par le contrat de vente et par l'entrée en jouissance, les Sages les ont institués en s'appuyant sur des versets de la Torah.

Les détails juridiques de ce commandement, c'est-à-dire la connaissance des modes d'acquisition de telle ou telle sorte de bien se trouvent exposés dans le premier chapitre du Traité Kiddouchin, dans le chapitre quatre et dans le chapitre huit de [Baba] Metsia et dans les chapitres trois, quatre, cinq, six et sept de [Baba] Bathra.