Menu
Quitter

Ooops ! Tu n'es pas connecté.


Retour ×
45 39
45 39

Mise à jour le 21/07/2017

Le Sefer Hamitzvot - Livre de commandements - écrit par Rabbi Moché Ben Maïmone (Rambam), aujourd'hui l'étude porte sur la section n° 8.

N'oubliez-pas de dédier votre étude aux personnes malades où à la mémoire de nos disparus.

Outils

Aide en ligne

Cette page permet d'afficher les commandements positifs et négatifs tirés du Sefer Hamitzvot dit leRambam.

Depuis le 28 avril 1984, soit 12 981 jours, nous avons l'habitude, comme nous la demandé le Rabbi, de lire chaque jour selon un découpage présis ces commandements.

26 : Permet d'aller directement à la section d'étude.
: Permet d'afficher cette aide en ligne.
: Permet d'afficher la licence et les droits d'usage accordé à l'utilisateur de Lilmod & Lelamed.
: Permet d'ajouter un marque page.
: Permet de sauvegarder les marques pages et les options.

120 Indique le numéro du commandement positifs.

360 Indique le numéro du commandement negatifs.

Fermer ×
Sefer Hamtizvot - LeRambam

Lilmod & Lelamed remercie toutes les personnes qui ont participées à la conception de cette application.

Les contenus sont libres de droit sous couvert de respecter le droit d'usage déclaré par l'auteur.

Note : L'édition numérisée du sefer Hamitzvot est l'oeuvre de la fondation Sefaria. Le texte est basée sur une oeuvre de 1883 (DP). La version française est tirée de l'édition de Mme Anne-Marie GELLER (1987) pour le compte du Beit Loubavitch.

Licence générale
Lilmod & Lelamed :
Version : 1.4.2, 19 janvier 2019
CreativeCommon 4.0 (BY-NC-SA)


Références & Sources

Hebreu :
Sefer HaMitzvot, Warsaw 1883
Domain Public, CreativeCommon 3.0 (BY-NC-SA), (2016-02-18),

Correction/relecture : Eliaou Ben David HADJADJ,
Mise à jour : 2016-07-03 CEST 18:41:00

Traduction :
Beth Loubavitch
Autorisation de diffusion, Rav levi Itshak Azimov, (2016-07-03),

Correction/relecture : Eliaou Ben David HADJADJ,
Mise à jour : 2016-07-03 CEST 18:46:00

Fermer ×

Sefer Hamtizvot Sefer Hamtizvot - Le Rambam - 8 8


64
Il nous est interdit de mettre en doute les promesses et les menaces de sanctions de l'Eternel, rapportées par Ses prophètes, en les mettant en doute alors que nous avons la preuve que ces derniers sont de vrais prophètes.

C'est tiré du verset suivant : Ne tentez point l'Eternel, votre D.ieu, comme vous L'avez tenté à Massa .



8
C'est l'ordre qui nous a été enjoint de ressembler à D.ieu autant que nous le pouvons ainsi qu'il est dit : Et tu marcheras dans Ses voies .

Cet ordre est répété dans la Torah : [Si vraiment vous observez toute cette loi que je vous prescris aujourd'hui d'accomplir, aimant l'Eternel votre D.ieu,] marchant toujours dans Ses voies [et Lui demeurant fidèles] .

Nos Sages commentent ce verset en ces termes : De même que D.ieu est appelé clément, sois, toi aussi, clément.... de même que D.ieu est appelé miséricordieux, sois, toi aussi, miséricordieux... de même que D.ieu est appelé juste, sois, toi aussi, juste... de même qu'Il est appelé généreux, sois, toi aussi, généreux .

Ce passage se trouve dans le Sifri. Cet ordre est répété ailleurs en d'autres termes : Vous suivrez l'Eternel votre D.ieu .

D'après le commentaire cité dans Sota, il s'agit de ressembler à D.ieu en faisant de bonnes actions et en nous inspirant de Ses nobles qualités par lesquelles D.ieu est décrit de manière figurative et qui contribuent à Sa glorification.



6
Il s'agit du commandement qui nous a été enjoint de rechercher la compagnie des Sages instruits dans la Torah, de se lier avec eux et de s'associer à eux, que ce soit lors de repas, ou dans les affaires, de sorte que nous parvenions ainsi à les imiter et à adhérer à leur profession de foi, ainsi qu'il est écrit : ...de s'attacher à Lui .

Cet ordre est répété dans un autre verset de la Torah : Et tu t'attacheras à Lui .

Le Sifri l'explique ainsi : Et tu t'attacheras à Lui signifie donc qu'il faut se lier avec des érudits de la Torah et leurs disciples. C'est en s'appuyant sur le verset et tu t'attacheras à Lui que nos Maîtres ont vu une preuve de l'obligation d'épouser la fille d'un homme érudit et de marier sa fille à un homme érudit, comme de soutenir matériellement ceux qui étudient la Torah et d'avoir des relations commerciales avec eux, ainsi que nos Maîtres le disent dans le Traité Ketouboth : Or, comment s'attacher à la Présence Divine, alors qu'il est écrit : Car l'Eternel, ton D.ieu est un feu dévorant ?

Il faut donc comprendre : Quiconque marie sa fille à un disciple des Sages, [associe les disciples des Sages à son commerce ou les fait bénéficier de ses richesses, cela lui sera compté comme s'il était attaché à la Présence Divine].



206
Il s'agit du commandement qui nous incombe de nous aimer les uns les autres comme nous nous aimons nous-mêmes, de sorte que ma compassion et mon amour pour mon coreligionnaire soit semblable à ma compassion et mon amour pour moi-même, que ce soit pour sa fortune, pour sa personne et pour tout ce qu'il possède et désire.

Et tout ce que je désire pour moi-même, je dois le désirer pour mon coreligionnaire et tout ce que je ne désire pas pour moi-même ou pour mes amis, je ne dois pas le désirer pour mon coreligionnaire. C'est tiré du verset : Aime ton prochain comme toi-même.